A ceux qui se demandent si nous avons finalement retrouvé Gryzëtt - qui avait échappé à notre vigilance samedi dernier, en semant la panique dans les allées du polydôme - nous sommes heureux de pouvoir répondre : OUI. La preuve :

Gryzëtt

Nous en profitons au passage pour faire toutes nos excuses à l'unité mobile des sapeurs-pompiers de Clermont-Ferrand, qui s'est déplacée pour soigner le petit nenfant mordu, et nous invitons les organisateurs du salon à contacter notre éditeur pour ce qui concerne le remboursement des dégâts occasionnés par notre chèvre sur les différents stands...